Intervention sur "le harcèlement en milieu scolaire"

2015 02 09

Les élèves de la 6e à la 3e ont assisté à une conférence sur le harcèlement à l'école. Jean-Louis Huesca, ancien commissaire de police de Bordeaux et Florence Gil, conseillère principale d'éducation, ont présenté durant toute une journée l'impact du harcèlement en milieu scolaire.

Sollicités par le rectorat pour intervenir en milieu scolaire, ils ont répondu favorablement à l'invitation de la directrice du collège. « Les intervenants ont apprécié l'écoute et la discipline des élèves du collège Anglade, lors des différents échanges et plus particulièrement leurs connaissances juridiques sur ce thème, transmises antérieurement par le biais du règlement intérieur de l'établissement », explique Eva Maillé.

 

À travers des documentaires, des questions et des réflexions, les élèves accompagnés des professeurs ont pu comprendre que certains petits mots ou gestes a priori anodins peuvent être une source de stress et être ressentis comme une agression par certains élèves.

« En parler à un adulte »

Des remarques ont émergé de cette rencontre avec des professionnels. Mathias, élève en 5e : « les paroles peuvent être mal perçues ». Lucie précise « on peut blesser sans s'en rendre compte » et Lina, élève en 6e, conclut « on a pu comprendre que si on ne pouvait régler ses petits problèmes soi-même, il fallait en parler à un adulte. »

Cette campagne de sensibilisation qui doit permettre la sécurisation des établissements et la prévention des violences, des actes d'incivilités est proposée par le rectorat : « Régulièrement, nous faisons appel à des intervenants qui traitent des faits de société et qui permettent à nos élèves de réfléchir à des actes éventuels subis ou volontaires. Il n'est pas question de banaliser des comportements qui peuvent porter atteinte au bien-être d'autrui », ajoute la directrice. Fin mars, un prêtre interviendra sur la vie en communauté.

En parallèle à ces leçons de civisme, le collège Anglade tient à ce que les jeunes soient aussi sensibilisés à la culture. Ils ont ainsi profité d'une projection au cinéma La Brèche de « La Bohème » de Puccini, suivie de la lecture d'une lettre d'un poilu à l'Ebénisterie et d'un voyage à Milan.

Imprimer