Le témoignage des enfants de résistants

2014 05 28

C'est un témoignage poignant qu'ont livré Michel et Max Villemiane. Invités au collège Anglade par Sylvain Gougeon, professeur d'histoire, et Mme Zacchi Delmonteil, professeur et parent d'élèves, ils ont raconté l'histoire de leur famille aux élèves de 3e, en tant que fils de résistants.Leur père, Georges, radioélectricien né en 1910, et Ernest, exploitant agricole, ont été arrêtés par la Gestapo dans la nuit du 20 au 21 novembre 1943. Maurice, le troisième frère a pu s'enfuir, prévenu par des réseaux. Les deux frères ont été transportés avec d'autres camarades à Castillon-la-Bataille. Ils sont restés jusqu'au 27 novembre 1943 à l'Hôtel des voyageurs, QG de la Gestapo. Ernest a pu s'enfuir après avoir été torturé.Transféré dans les campsGeorges, lui, a ensuite été transféré au Fort du Hâ à Bordeaux. Il y est resté jusqu'au 27 avril 1944, torturé et affaibli. Ce jour-là, il est mis dans un convoi pour Compiègne, direction l'Allemagne (Auschwithz, Buchenwald, Flossemburg en Haute Bavière). Il décédera le 15 septembre 1944, quelques mois avant la Libération par les forces alliées.Ce n'est qu'en 1946 que son épouse Henriette a appris le décès de son mari, par La Croix Rouge. Des jours d'espoir anéantis par cette terrible nouvelle : Georges a en effet été identifié sur le registre des camps de concentration en étant passé au four crématoire.Les élèves n'ont pu que comprendre et partagé la douleur de ces enfants de résistants. Michel et Max Villemiane ont fait revivre ce qu'ils ont vécu et entendu dans leur famille, avec pudeur et émotions.« Une leçon d'humilité »« Ces témoignages en direct de ces hommes du peuple, courageux, hélas décédés dans des circonstances inimaginables sont une leçon d'humilité pour nos jeunes. Merci pour la présence de leurs descendants malgré des chagrins et des peines insurmontables », a conclu la directrice, Eva Maillé.Les élèves du collège Anglade étaient d'ailleurs présents lors de la commémoration des Anciens combattants le 8 mai à Sainte-Foy-la-Grande. Un autre rendez-vous est attendu à la salle Broca pour l'exposition sur la Première Guerre mondiale réalisée par les Amis de Sainte-Foy et sa région.

Imprimer E-mail